Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 13:59
Je me suis longtemps demandée si oui ou non, j'allais utiliser ce blog, très spécialisé, pour faire passer mes coups de coeur et autre coup de gueule (ces derniers plus courants en ce moment que les premiers).

Vous avez compris au fur et à mesure de mes billets, que je suis enseignante de primaire. Je suis plus exactement Titulaire remplaçante.  C'est à dire, car il est bon de préciser, que je suis titulaire. J'ai passé le concours, je l'ai réussi et je fais partie des enseignants de primaire comme n'importe quel autre enseignant.

J'ai choisi d'être remplaçante. Le choix m'est propre (essentiellement pour des raisons familiales, afin de trouver quelques moments avec mes enfants - des week end où je ne connaîtrais pas mon affectation de la semaine à venir, des semaines où je n'aurais pas de classe à la rentrée). Enseignant est certainement, à mes yeux l'un des plus beaux métiers au monde, mais s'il nous empêche de nous occuper de nos enfants, ça ne sert pas à grand chose!
Au début de ma carrière, j'ai eu des classes à moi, je n'avais alors qu'une fille, et trop absorbée par mon boulot, je passais à côté d'elle. Le week end son père la sortait pour me laisser la maison vide pour bosser et préparer mes semaines. Le soir, je fuyais rapidement, laissant les rituels au papa lorsqu'il ne travaillait pas pour préparer la journée du lendemain. Bref, le boulot m'accaparait.
Lorsque je suis tombée enceinte de la deuxième, je me suis remise en cause, et j'ai donc sauté sur la possibilité d'être moins accaparée. Plus de bulletins à remplir, de réunions avec des parents d'élèves non prévues, plus de stress sur la tension de la classe ou sur les programmes pas finis alors qu'on est début juin, plus le stress des mots que je pourrais recevoir dans les cahiers de liaison au matin...
J'ai voulu me rendre disponible pour mes enfants! Les élèves auront d'autres maitresses, mes enfants n'ont que moi comme mère!

Au primaire, il y a donc la possibilité de devenir TR (Titulaire remplaçant). On est affecté à une école dans laquelle on se rend tous les matins (ou quand on n'a pas été prévu quelque part), et le matin ou la veille (dans le meilleur des cas) on nous appelle pour nous dire où aller, pour remplacer tel ou tel enseignant malade de la petites section au CM2, et parfois dans les classes spécialisées primaire ou collège, pendant une formation ou un congé exceptionnel. Dans le meilleur des cas, on tombe sur un congé maladie d'une semaine (parfois des congé maternité...) Sauf que depuis deux ans, les conditions se détériorent. Pour une circonscription qui compte 56 ecoles pour 275 classes, nous ne sommes que 12 remplaçants!
Les affectations sont donc un jeu subtil entre les budgets alloués aux inspections et la priorité du remplacement. Exemple : un remplaçant sera envoyé en priorité dans une école à 2 ou 3 classes que dans une école à 8 classes. Il sera de plus, envoyé le plus près possible de son école de rattachement, puisque plus il s'éloigne de son école, plus il "coûte" en indemnité de déplacement à l'inspection. Nous ne choisissons pas nos affectations, nous les recevons de notre hiérarchie.
Le positif du système, et j'arrive à mon humeur, est que nous sommes du personnel titulaire! Nous avons réussi le concours, nous avons reçu une année de formation comme stagiaire, nous sommes souvent là depuis 4 / 5 ans pour la moitié d'entre nous. Bref, nous avons un savoir faire et une qualification qui n'est pas à remettre en cause. On est d'accord que je parle de généralité (il y a toujours une ou deux brebis galeuse dans tout corps de métier).

Or il est question de nous supprimer et de nous remplacer par des étudiants non formés ou par n'importe quel individu ayant répondu à l'appel d'offre de l'ANPE à bac+3 pour remplir les listes de "l'agence pour le remplacement" de l'Education Nationale. Ces personnels seront affectés pour une période de 108h à une zone de remplacement et seront considérés comme des vacataires. Le vivier d'étudiants non reçu au concours après la masterisation à venir pourra gonfler le nombre de prétendants à ces postes! Sauf que la nouvelle mastérisation des enseignants ne prévoient aucune heure de pédagogie ou de préparation à la gestion de classe, ce sera désormais une formation scientifique et disciplinaire, afin de mieux permettre à ceux qui rateront le concours de se réorienter.
Une fois le concours en poche, pour ceux qui l'auront, on les affectera à des classes sur le terrain, car tout le monde le sait, on apprend sur le terrain!
Plus de psycho de l'enfant, plus de pédagogie, plus de stage en responsabilité avec tuteur. Les étudiants deviendront des remplaçants et sans le statut d'enseignant (même stagiaire) ils iront prendre en charge des classes aux enseignants absents sous la responsabilité de qui? on ne le sait pas encore.
Les anciens TR viendront reprendre des postes dans les classes afin de palier à la suppression des postes de profs prévue dans les 2 prochains budgets nationaux. Nous savons depuis deux mois que nous perdrons encore 16 000 postes d'enseignants à la rentrée 2010 et certainement encore 14 000 à la rentrée 2011. Cela fera un total de 80 000 postes d'enseignants en moins sur 5 ans!

Ce qui m'énerve le plus, en dehors du manque de respect auquel nous devons faire face de la part de notre hiérarchie, accompagné d'un manque d'écoute et de professionnalisme indéniable puisque seul l'aspect comptable prime, c'est le manque d'écoute global de ce système.
L'école est tout de même le lieu le plus important après la famille de tous les enfants de France. Cela devrait toucher l'ensemble de la société qu'on y touche! Les parents devraient se soulever, prendre les devant... Ben non. Les décrets, réformes, lois d'orientation s'amoncèlent depuis 3 ans et j'ai l'impression qu'on se bat seuls contre des moulins à vent.
C'est une bataille perdue d'avance puisque nous avons face à nous des personnes manipulatrices qui taisent juste ce qu'il faut et montre qu'un aspect pour séduire et qui n'ont qu'une envie : que l'école rapporte enfin de l'argent! par le privé, par les cours de soutien, par les gardes extra scolaires... que sais-je? Toute décision prise depuis 3 ans a eu un écho financier "paliatif". On ne se soucie guère de la pédagogie, des rythmes des enfants, de la réussite de ceux-ci...

J'ai pas signé pour ça. Et ça me "tue" à petit feu. Je me retrouve dans ce système. Je suis fonctionnaire d'état et je fais appliquer les lois. Je manie les programmes pour en faire ressortir le meilleur pour les élèves. Je n'ai jamais outre-passé mes devoirs ni mes droits, mais je me sens laissée pour compte. Et ça m'écoeure.

Si certains ou certaines parmi vous souhaitent se renseigner ou lire plus sur le sujet, n'importe quel organe de presse, site syndical, ou simplement les directives ministérielles est en accès libre sur le web.  Je pourrai bien sûr aussi vous donner des liens de revue de presse sur l'école et autre. J'en appelle aux parents, car je suis intimement persuadée qu'ils sont la clef du système, ce sont des électeurs bien plus nombreux que les enseignants! Ne nous laissez pas tomber...


Partager cet article
Repost0

commentaires

M

L'école va mal... les RASED, la petite section de maternelle... et maintenant les enseignants qui boycottent les évaluations sur 3 jours ou les directeurs qui refusent d'envoyer l'enquête lourde
(je l'ai fait pendant 7 ans mais mes documents étaient complets, rangés dans le bureau, envoyés au syndicat mais pas à l'IEN ) sont sanctionnés. Bonne grève donc et bonne manif ! nous les retraités
et les DDEN , essayons de soutenir l'Ecole...


Répondre
M

Et oui, d'ailleurs pour toutes ces raisons et bien d'autres, je suis en grève aujourd'hui.


S

Déjà que certaines instits formées sont pas au top j'ai le cas avec ma 2ème, sa maîtresse ne parle pas elle hurle, les gosses dorment dans la voiture à peine sortis de l'école !! et ceux qui sont
"sages" ont des bonbons et pas les autres (très intelligent je trouve !!!) alors si nos enfants se retrouvent avec des instits vraiment nazes ça craint.
En même temps s'ils n'ont pas encore eu leur concours ça veut bien dire qu'ils sont pas encore capable de ... non???


Répondre
M

comme tu dis.

dès Janvier certains enseignants seront remplacés par des étudiants de première année là où d'habitude on met des TR. Les profs concernés, mis au courant quand même, sont en train de refuser leur
formation méritée pour ne pas laisser leur classe à des mains non formées!
L'institution est en train de les forcer par convocation nominative! Un bras de fer est en cours. Et on va avoir besoin de soutien pour le gagner!


T

Oui, hélas, un étudiant non formé coûte moins cher qu'un enseignant qui a réussi un concours et reçu une formation.

Je suis persuadée que tous les moyens sont bons pour réaliser des économies. Après tout, cela est logique : ne faut-il pas supprimer un certain nombre de fonctionnaires ?


Répondre

Présentation

  • : Créations d'Anges
  • : Vous trouverez ici les créations de notre famille. Ce lieu permet aussi les échanges, donc laissez vos commentaires et le moyen de vous joindre en retour!
  • Contact

Bienvenue

Nous vous présenterons ici les créations de notre famille. A bientôt! 
Pensez à vous inscrire sur la Newsletter si vous voulez suivre mes créations directement. Un message vous sera envoyé dans votre boite à mail lors d'une mise à jour.

Attention !!!

Ce site protège la propriété intellectuelle des créateurs! L'auteur refuse donc de photocopier ses modèles et vous pouvez vous référez aux liens ou aux références donnés par lui pour obtenir les grilles et autres modèles utilisés pour les réalisations.

ethique_petit_atelimag.gif

Archives

Retour à la page d'accueil

Cliquez sur l'ange :
signature-ronde-2010.png

Pour adoucir les moeurs